Lauren bloggeuse

Idée Original,Uncategorized

Méduse rencontre … Lauren de Samonac

5 août , 2015  

Chez Méduse, nous sommes toujours à la recherche de talents cachés. Chaque semaine, un nouveau talent…

‘Comme un fait exprès… Mes chevilles sont tatouées « JELLY FISH », méduse en anglais, comme quoi, elles sont gravées à vie en moi

Méduse rencontre … Lauren de Samonac

Blogueuse intrépide qui a l’oeil pour repérer les jolies choses, elle aime mélanger pièces rétros et modernes pour donner un style unique à ses Méduses ! Aujourd’hui, nous rencontrons Lauren, un sacré brin de fille qui tient un e-shop vintage et un blog qui monte. Et voilà !

M – Pour commencer, nous vous avons découverte, une paire de Méduses Paille aux pieds, et cela nous a donné envie de mieux vous connaître ! Alors, dites-nous, qui êtes-vous Loraine ou bien Lauren 😉 ?

L – Lauren de Samonac, un bien long nom qui veut dire plein de choses : Mon prénom est bien Loraine mais Lauren est plus rapide à épeler 😉 je suis une fille de commerçants de campagne et j’ai toujours appris à m’occuper avec mes dix doigts. Bien plus occupée à droite à gauche qu’à faire les boutiques, ma mère n’était pas une grande modeuse mais plutôt une « constructrice d’empire »! Habile de mes mains, mon parcours scolaire s’est vite profilé et a pris un tournant artistique jusqu’à parfaire mon expérience professionnelle dans le milieu du spectacle en tant que comédienne à mes heures perdues, régisseur son et lumière et décoratrice. De bien belles histoires qui m’ont conduite aujourd’hui à tenter ma chance dans entrepreneuriat.

image1

 

M – Nous avons remarqué qu’en plus d’avoir un blog, vous faites aussi partie d’un projet de friperie vintage ! Pourriez-vous nous en dire plus sur Duffledud.com ? Comment ce projet influence votre style ?

L – Duffledud est né en 2012 et m’a permis de transmettre mon goût prononcé pour les fripes. Me fringuer comme j’aime avec des pièces vintage est vraiment cool ! Une manière pour moi de me sentir comme quand j’étais gosse : pas comme les autres, tirée à quatre épingles mais plutôt, à quatre épingles différentes en acceptant et assumant cela. Parce que c’est ça pour moi la mode! 😀

Mais Duffledud est en train de s’éteindre petit à petit ! Victime de la grande distribution et des petits prix, ma e-boutique a subit une crise et un raz-le-bol malgré la ténacité de ses minis prix et petits bras musclés qui essayaient de la maintenir en vie tant bien que mal jusqu’au CRACK ! C’est tellement plus facile d’acheter une blouse rose lambda comme tout le monde que d’acheter une blouse rose avec une coupe plus travaillée ! 😐

Riche de cette expérience et en parallèle, vue l’évolution positive du blog, j’ai préféré orienter cette énergie pour le faire avancer et monter en plus un nouveau projet (encore secret :-))  pour avancer en toutes circonstances ! 😀

lauren hat - Copy

M – Vous nous avez dit que Méduse faisait partie de votre enfance, quelle place ont ces chaussures dans votre vie aujourd’hui ?

L – Les Méduses ? L’enfance plutôt deux fois qu’une !! Mes parents travaillant beaucoup, nous ne partions pas beaucoup en vacances, mais nous allions à la mer ! Je suis du genre douillette et extrêmement sensible des pieds car mon père, pour me réveiller, venait me les chatouiller ! Je n’ai jamais vraiment supporté la chaleur brûlante du sable et encore moins l’idée de savoir que mes pieds pouvaient marcher sur un truc étrange ou pire un hameçon (Parce qu’en vrai, j’avais déjà vu ça!). Épuisée par mes crises en vacances, ma mère m’a acheté ma première paire de méduse, j’avais 6 ans et elles étaient bleu marine. Puis vers mes 8 ans j’ai eu droit à une paire de transparentes :-). J’avais l’impression de porter les chaussures de mes poupées et, pas besoin de faire les lacets! 😉  De plus, l’idée de pouvoir se mettre les pieds dans l’eau sans se poser de questions est juste génial ! J’ai beau avoir 28 ans aujourd’hui, mes habitudes n’ont pas changées et je suis heureuse d’avoir pu retrouver une paire de méduses car elles sont d’une réelle utilité avec leur côté touchant et nostalgique, tout le monde n’ose pas encore en porter et pourtant c’est un vrai accessoire de mode petit budget ! J’aime leurs origines, leur histoire, c’est un produit français, avec un style unique aussi bien masculin que féminin, pour les petits comme les grands et qui commence à voyager un peu partout dans le monde! On dit: « jamais deux sans trois », ma troisième paire Sun Paille est bien dans mon « shoesing » et pour celles-ci je suis sûre que mes pieds ne grandiront plus !!

lauren jellies
M – Pour finir, nous avons un défi pour vous ! Pourriez-vous créer un styleboard autour de vos Méduses Sun Paille ? Fun, original ou vintage, prête à relever le défi ?


L – Je relève le défi ! C’est un grand honneur pour moi d’essayer à ma manière de mettre sur un piédestal une paire de méduses ! Comme un fait exprès… Mes chevilles sont tatouées « JELLY FISH », méduse en anglais, comme quoi, elles sont gravées à vie en moi 😉

Attachment-1

 

Lauren, on vous adore ! Vos tatouages montrent que vous êtes la fan de Méduse numéro 1 et vous resterez toujours dans nos coeurs. Merci d’avoir partagé votre histoire et vos conseils mode avec nous. Nous sommes aussi mordus des looks vintage avec une touche actuelle.

Suivez les aventures de Lauren sur son blog et faites vos emplettes rétros sur son e-shop DuffleDud !

 

 

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,


One Response

  1. jelly shoes dit :

    […] découvrir mon histoire sur le blog de la marque MEDUSE […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *